On est tous le souvenir de quelqu’un

Dans les cours que je donne, surviennent parfois des moments que j’aimerais arrêter, en prendre un instantané, suspendre le temps.

pince ours

Vous savez, ces moments qui deviennent un souvenir marqué à jamais. Épinglé dans un coin de notre cerveau.

J’aime beaucoup prendre le temps de m’apercevoir de ces moments précieux. Et le théâtre m’autorise parfois à arrêter le temps, voire à le remonter.

A mon dernier cours d’adultes, pour un travail autour du conteur, j’ai demandé à chacun de raconter au groupe un souvenir du lycée. Le premier qui leur venait à l’esprit. Certains de mon groupe d’adultes sont très jeunes, d’autres moins, donc les souvenirs étaient plus ou moins récents, mais très précis chaque fois.

C’était très intéressant, parce que, comme je le disais dans un autre article, les souvenirs d’adolescence reviennent très vite à l’esprit lorsqu’on leur permet de venir nous saluer.

Chacun a raconté un souvenir amusant, ou marquant, la plupart ont raconté des souvenirs de groupes, d’amis, de rigolades ou d’ irrévérence : « On n’est pas sérieux quand on a 17 ans… » comme disait Rimbaud, (même si ce n’est pas toujours vrai…)

Alors, lorsque chacun eut raconté son souvenir, qui parfois alimentait le souvenir des autres, nous l’avons mis en travail : écriture de l’histoire, mise en scène en groupe, reconstitution du souvenir… Tous ces souvenirs endormis sont devenus vivants, des zombies en quelque sorte, mais des zombies très sympas, rassurez-vous : personne n’a été croqué.

Lors de ce cours, nous avons fait revivre sur scène (enfin, dans notre cave…) quelques personnes qui vivent ailleurs, qui ont grandi, vieilli… Le temps d’un cours, elles ont retrouvé sans le savoir leurs 17 ans. Spéciale dédicace à eux tous !

Et je me suis aperçue, en travaillant sur les souvenirs de mes élèves, que moi aussi je devais être le souvenir de quelqu’un, de quelques uns sans doute. Que, sans doute, lors d’une conversation, d’un repas, d’une histoire à un enfant, mon nom était cité par quelqu’un. Que quelqu’un me reconstituait en train de rire dans un groupe d’ados, de répondre à un professeur, de me confier sur une histoire d’amour, de m’allumer ma première cigarette…

C’est génial de se dire quelqu’un raconte peut-être quelque part, un souvenir vécu avec nous lorsque nous étions jeunes. Que cette personne, que nous n’avons pas vue depuis des années, se rappelle alors de nous,  jeune, à 17 ans. Que notre nom circule dans des conversations, que nous sommes le souvenir de quelques uns, comme ces quelques uns sont nos souvenirs.

De m’apercevoir de ça, ça m’a donné l’impression d’être très importante. Très vivante. Imaginez le souvenir que vous êtes pour un paquet de personnes que vous avez peut-être même oubliées!

Ça pèse dans le game, comme disent les ados, non ?

Publicités

6 réflexions sur “On est tous le souvenir de quelqu’un

  1. Bonjour Nath,
    J’ai toujours pensé que certaines personnes penseraient encore à moi des années plus tard, mais pas vraiment en bien. Et oui, nous avons toujours tendance à nous sous-estimer. Et pourquoi les autres ne se rappellerait que de ce que j’ai fait de mal ? N’ai-je pas fait de choses bien ?
    Oui, je suis comme les autres, avec du bien et du mal. Et la mémoire efface les choses qui nous ont chagrinés pour ne conserver que ces moments de bonheurs qui font une vie. Et si on se rappelle d’une « mauvaise » chose faite par une amie, ce n’est pas pour la blâmer mais pour en rire… et pourquoi pas avec elle si on la voit toujours.
    Merci de m’avoir fait prendre conscience que je suis comme tout le monde, que j’ai certainement laissé de bons souvenirs. Cela me met du baume au cœur 🙂
    Bonne journée et dis-toi que tu resteras toujours pour moi une personne spéciale pour tes pensées pour les autres et ta manière de les partager avec nous.
    Sylvie

    J'aime

  2. Et si l’on a un mauvais souvenir de quelqu’un, ce quelqu’un aura sans doute aussi le souvenir de soi. Reste à savoir sous quelle forme ! Quel type de souvenir lui ai-je laissé ? Doit-on s’en préoccuper ou oublier ?

    J'aime

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s