C’est pas mal d’être vivant !

girl-157776__180

 

Ces derniers temps il se passe des choses fort intéressantes dans notre beau pays. Il se passe des rencontres, des rassemblements, des envies de partage, de discussion, de plans sur la comète…

Je pense que les gens en ont assez de cette surconsommation, de cette infantilisation à outrance, de ce gavage qui nous rend spectateur de la vie sans plus en avoir les clés pour agir. Les médias et les politiques nous tiennent la tête à deux mains pour nous montrer où regarder.

Le théâtre étant toujours politique puisqu’il parle de la vie, de ses travers, de ses utopies, de ses espoirs , il me semble intéressant également de s’interroger sur la façon dont la culture a été fagocitée par une élite colonialiste. On nous explique ce qui est bon, ce qui est beau, ce qui doit être apprécié et ce qui ne doit pas l’être.

On paie notre place pour aller au théâtre, au musée, au cinéma, au concert et après on se dit :« Oh ! Je suis bien cultivée, j’ai été voir plein de choses très culturelles ». Je suis la première à le faire et à m’en réjouir, mais je tiens à pouvoir aussi laisser ma propre rime .

Il me semble que ce qui se passe en ce moment dans notre beau pays est le résultat d’une overdose d’informations ciblées, de harcèlement médiatique. On a un peu oublié qu’on pouvait aussi faire la culture. Qu’on pouvait aussi être nous-mêmes des créateurs. Que les créateurs d’aujourd’hui sont aussi respectables que ceux d’hier, même plus puisqu’ils sont vivants.

Je voudrais prendre comme exemple:  la fête de la musique. Initialement elle a été crée pour que tous les musiciens qui le souhaitaient sortent dans la rue et jouent pendant une soirée libre. Maintenant, qu’est-elle devenue quasiment partout? Une soirée organisée, avec des sélections faites par des programmateurs, le plus souvent reléguée dans des salles fermées ou sur des podiums installés par des médias, avec des professionnels en play-back, retransmis à la télévision. On a de moins en moins le droit de sortir sa guitare et jouer devant sa porte, sans avoir demandé l’autorisation… On ne peut plus faire, on ne doit qu’être spectateur de ce que d’autres ont choisi pour nous. Alors souvent on reste chez soi et on regarde tous la même chose. Dans ma ville, la fête de la musique a été supprimée il y a déjà plusieurs années.

Une chose qui m’étonne aussi concernant les vivants: pourquoi les rues, les écoles, les lieux culturels portent-ils pour la plupart, des noms de morts ? Ils s’en fichent les morts que des lieux portent leur nom. Alors que des vivants seraient bien fiers, de leur vivant, d’être vivants sur des frontons.

On apprend aussi dans les écoles, la plupart du temps, à étudier des œuvres de morts. Ouuuulllllalalala, je vais me faire des ennemis. Mais j’aimerais tellement que les jeunes étudient aussi des œuvres d’auteurs vivants ! Il y en a de tellement formidables. N’attendons pas qu’ils soient morts pour les étudier, pour analyser leur œuvre, pour les encenser.  Ces artistes étudiés, les élèves pourraient les rencontrer en vrai, les entendre, pourquoi pas ? Ils pourraient se rendre compte qu’un auteur vivant a du talent,  qu’il est comme vous et moi, et que de ce fait, ils peuvent envisager d’écrire à leur tour.

Au théâtre c’est pareil, comme on ne paie plus de droits d’auteurs quand on joue des auteurs morts, alors on joue des auteurs morts parce qu’on n’a pas d’argent. Les auteurs vivants sont très peu joués, ou alors par des troupes très subventionnées. Il faut jouer les auteurs vivants et récompenser les troupes qui le font plutôt que de les pilonner avec les droits à payer.

Non, ce n’était pas mieux avant, c’était juste… avant. Maintenant c’est bien parce que c’est maintenant.

Après une représentation de mes ados (il y a six ans) avec des textes contemporains, des bribes extraites de BD, de chansons, de textes très beaux pris sur youtube, des paroles de rap ou de slam, des adaptations de romans contemporains ;  une dame est venue me dire que c’était bien gentil tout ça mais qu’il fallait tout de même penser à leur faire travailler du Corneille ou du Racine, que le théâtre c’était ça quand même !  Et après, cette même personne pinçait la bouche et  le nez, secouait la tête, puis la hochait de haut en bas, regrettant tellement que les ados ne viennent plus au théâtre.

Non c’était pas mieux avant.  Il y a des auteurs de théâtre pour ados contemporains extraordinaires : Xavier Durringer, David Lescot, Fabrice Melquiot, Régis Duqué… entre autres. Il faut dire aux jeunes que leur époque est formidable, que nous n’avons rien de plus à leur apprendre que ce qu’ils ont à nous apprendre eux-mêmes.

il faut tenter de sauver l’idée du théâtre moribonde qu’on leur en donne. Les politiques parlent de faire venir le théâtre à l’école, au collège, au lycée, parce que les jeunes ne vont plus au théâtre. Ça fait des années que ce même discours court. Comment faire venir au théâtre ceux qui n’y vont jamais ? Comment prendre un gros marteau et leur enfoncer dans la tête que le théâtre c’est bien ? On n’a pas besoin de le faire pour le cinéma, alors posons nous des questions sur nous, pas sur eux. Intéressons nous à ceux qui en  font déjà. Intéressons nous à ceux qui font, à ceux qui s’y intéressent, valorisons les.

Ce sont ceux qui font, qui permettent que le monde avance. Lorsque les gens font, ils ont envie de voir ce que font les autres. Il faut se dire qu’on peut tout faire, que c’est bien plus amusant, que la vie est pleine quand on a fait quelque chose. Et pas besoin que les médias ou les politiques nous expliquent quoi faire, on sait très bien. On est grands, on est vivants.

Et puis les morts, et bien s’ils voulaient qu’on continue à parler d’eux et bien ils n’avaient qu’à pas mourir !

Publicités

14 réflexions sur “C’est pas mal d’être vivant !

  1. C’est ben vrai ça !
    Faisons, faisons de notre vivant. On pourra reposer en paix. De plus, il faut bien maintenir le vivier. Ce que nous produisons aujourd’hui, servira de base demain… on nous réveillera 70 ans plus tard quand on sera dans le domaine public !

    J'aime

  2. Bonsoir Nath,
    Quelle colère >:-( ! Il fallait que cela sorte, de toute évidence :v, et j’espère que tu te sens mieux de l’avoir écrit et partagé. N’est-ce pas la preuve que raison et passion peuvent, comme chats et chiens, être parfaits amis ? o:-)
    Quant à ta conclusion… que dire ? Logique, implacable…saugrenue peut-être ?…. ^_^
    Comme pour de nombreux sujets, la qualité n’a ni âge ni origine sociale. Les politiques ne sont probablement pas les mieux placés pour bien en juger aussi les personnes expérimentées comme toi doivent-elles être écoutées et entendues. 😉
    En médiation culturelle et scientifique par exemple, la place des acteurs, privés ou publics, est réellement pertinente. Chaque action commune donne ainsi au théâtre toute sa dimension globale d’espace de vie car oui, le théâtre… c’est la vie avant tout (la mort en fait partie).
    Bonne soirée apaisée, bien à toi. 🙂
    Catherine

    J'aime

    • Chère Catherine
      Merci pour ton message. Ne t’inquiète pas, je suis apaisée. Mais parfois, j’ai envie de dire les choses que je pense, que j’observe autour de moi et je trouve bien dommage en effet que le droit d’expression souvent passe après beaucoup de filtres. C’était mon coup de poing littéraire. Merci Catherine de continuer à me lire. Bien à toi aussi
      Nathalie

      J'aime

      • Bonjour Nath,
        Oui, sortir les mots pour adoucir ou guérir les maux… Bien sûr que je continuerai à te lire car je suis trop perfectible pour juger qui que ce soit. Ma pirouette ne visait qu’à te faire sourire et j’espère avoir réussi ? Belle et douce journée, à bientôt.
        Catherine

        J'aime

  3. Ouh, du beau coup de g… ! Je partage. Sur cette infantilisation à tout niveau, sur l’encadrement de tout, sur les discours politiques et la réalité du terrain (associations et politiques locaux, pas toujours de grands amis 😬, que d’initiatives locales bridées voire abandonnées…). En tout cas bravo, et merci. A+

    J'aime

  4. Beaucoup de bon sens dans tes propos que devraient avoir tous ces décideurs.
    Je me suis sentie « rehaussée » au titre de créateur. N’ai je pas créé 2 vidéos ces dernières semaines ? 🎬 Et une troisième en cours, qui sera de la vraie création car inventée de toute pièce ? (Mooc… quand tu nius tiens…). Mais je ne pense pas que mes oeuvres soient jouées sur scène dans 50 ans 😂

    Je pense également que jouer du Corneille a ses avantages : comptendre les principes fondamentaux du théâtre. Mais quel ennui pour des ados pleins de vie. (Ados… et adultes aussi !). C’est comme à l’école, les cours animés par des professeurs captivants passaient plus vite et on les retenait mieux. Pourquoi tendre la vie triste quand elle peut être si agréable, fantastique à vivre.

    Cela fait plusieurs années que je participe à la fête de la musique avec l’association du village voisin. Impossible de faire venir des musiciens dans ce petit village paumé. Alors, c’est loi qui fait le DJ. Comme je peux et comme je le sens. Je suis loin d’être une pro ! Là aussi, c’est organisé et payant. Mais l’association le fait pour animer le village, elle ne fait pas de bénéfices ce soir là. Tout le bénéfice est pour les personnes qui viennent passer une bonne soirée à écouter de la bonne musique. Enfin, bonne, cela dépend des goûts. Mais si 1 personne me demande un chanteur non apprécié des autres, je passe quand même 1 de ses chansons pour lui faire plaisir. Après tout, c’est la fête pour tout le monde. Et je fais patienter les grincheux en leur promettant un de leur morceaux préférés juste après… de vrais ados ces adultes !

    J'aime

    • Tu as ben de la chance de vivre ces moments conviviaux. Moi dans ma ville de 15000 habitants ils ont arrêté non pas faute de musiciens mais parceque trop compliqué à organiser sans avoir la main sur ceux qui passent. Donc fini. …Bravo pour tes vidéos sylvie et pour tes animations de dj 😊

      Aimé par 1 personne

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s