La dernière semaine de répét – première partie

music-680561__180

Quand on joue un spectacle, dans un atelier il y a toujours « la dernière semaine de répét ».

Je suis en train de la vivre en ce moment, et je trouve que c’est un moment assez unique pour vouloir la partager ici.

Déjà il y a les dernières fois : dernière fois qu’on se voit dans la salle où on répète avant d’affronter la grande salle de spectacle. Dernière fois qu’on se retrouve en cercle à shaker les dernières choses importantes : extraits :

maquillage ok ?

  • On se maquille ? C’est quoi ce délire ? Moi je me maquille pas, c’est trop la honte !

costumes, ok ?

  • ah ! Julien,  tu me demandes c’est quoi ton costume ? Euh….. Tu plaisantes, je suis sure ! …Ah, non ? Mais on en parle depuis deux mois, j’ai envoyé un message à tes parents et au moins dix sur ta messagerie, et pareil sur le groupe facebook, sans compter les sms pour te dire que je t’avais envoyé des messages…
  • Euh…. mon téléphone il déconne en ce moment, ça doit être pour ça…
  • Ça doit être ça (le téléphone des ados déconne toujours quand on leur a envoyé un message super important pour nous, mais il marche très bien quand ils ont un message super important pour eux… va falloir voir avec les opérateurs, reconfigurer tout ça :))

Accessoires, ok ?

  • Pour moi, c’est bon, j’en ai pas.
  • Ben si, t’en as
  • J’ai quoi, s’teplait ?
  • T’as un sac, un cahier, une bouteille, un stylo…
  • C’est vrai, Nat ?  j’ai tout ça ?
  • Oui.
  • Tu m’as jamais dit
  • Juste une centaine de fois…

Les oreilles des ados sont un peu comme leur téléphone, elles filtrent beaucoup…

Texte su ?

  • Pas de problème, moi je le sais nickel
  • Toi ? Tu le sais nickel ? Première nouvelle !
  • Bien sûr que je le sais. Je le sais moi que je le sais. Comment tu saurais que je le sais pas ?
  • Ben parce qu’on joue ensemble et que j’entends rien qui sort de ta bouche quand c’est à toi.
  • C’est faux ! C’est faux ! Nat, hein que c’est faux  ?
  • C’est pas tout à fait faux, Julien. Disons une fois sur deux, c’est vrai.

Rendez-vous pour la représentation, ok ?

  • C’est quand déjà la date ?
  • Julien, tu me fais marcher, là ?
  • Non…. c’est juste pour savoir
  • C’est dans une semaine, Julien !
  • Une semaine, une semaine ?
  • Oui, sept jours, quoi !
  • C’est quoi comme jour ?
  • Un samedi et un dimanche.
  • Faut que je voie si j’ai pas un truc.
  • Je t’ai envoyé mille mails, pareil à tes parents, et environ 1 million de sms pour que t’oublie pas
  • C’est mon téléphone, Nat, il déconne en ce moment, tu sais bien….

Carpe diem… Les ados appliquent le carpe diem… et moi j’adopte la respiration profonde…

Un bisou à tous mes Teens qui me font chaque jour me rendre compte que la vie est simple, marrante, et que, malgré ces frayeurs,  jamais ils ne m’ont déçue sur scène. Ils ont toujours su leur texte, toujours été à l’heure, les autres apportaient les accessoires de l’un, et les garçons fermaient les yeux en souriant quand les filles leur mettait de la poudre sur le menton pour cacher les boutons dans les loges…

affiche finale

Encore un peu plus d’une semaine, moments intenses… Je vous joins l’affiche : faite par une de mes élèves

 

 

 

 

Publicités

20 réflexions sur “La dernière semaine de répét – première partie

  1. Bonjour Nath,
    Nous n’avons pas la même façon de voir les choses que les ados. Mais en définitive, ils finissent par faire tout ce qu’on leur demande, peut-être pas comme nous, nous l’aurions fait. Mais qui le fait le mieux ? Tout le monde ? L’important n’est-il pas le résultat ?
    Bonne dernière répét !
    Sylvie

    J'aime

  2. Ça me rappelle des souvenirs vécus aussi quand je jouais à Douai …….. nostalgie
    C’était toujours le gros stress la dernière semaine, l’angoisse de monter sur scène et de se montrer mais une fois sur les planches, un vrai et réel bonheur !! Et tout se passe bien ; le public ne perçoit pas les petits défauts…..

    Je te souhaite un bon succès pour cette pièce !

    Aimé par 1 personne

      • Bah alors je suis tombée sur une sacrée bande d’adultes/ados attardés … parce que tout pareil : c’est à quelle heure ? Mon portable déconne. Ah mince, il me faut ça comme accessoire ? Mais ça permet d’oublier le trac, vu qu’on courre partout…

        Aimé par 1 personne

      • Oui tout à fait ! Ce qu’il faut, au milieu de cette déferlante de stress, c’est respirer profondément et rester zen. Le zen amène le zen. J’essaie de toujours rester calme parce que je sais que si je succombe au stress ambiant, je pète un câble comme eux. Alors je descend mon ton de voix, je ralentis mon débit et ça transpire sur les élèves et ça me calme aussi. C’est mon rôle aussi, même si moi je suis une cocotte minute à l’intérieur 😉

        J'aime

      • Les adultes sont comme les ados, ils doutent tout autant. Seulement on nous apprend que pour être fort, on doit avoir réponse à tout, c’est très épuisant finalement. Je pense qu’on commence à respirer quand on ose dire haut et fort qu’on ne sait pas. Ça nous rend bien plus fort que tout ! J’essaie d’apprendre ça aussi au théâtre, aux ados comme aux adultes, que c’est en se trompant, en ne sachant pas, qu’on peut vraiment commencer à oser. La fragilité engendre les moments de grâce unique qu’on peut voir parfois sur une scène. Je t’embrasse Sylvie

        Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir Nathalie 🙂
    Ton article date du 27 mai et je ne le découvre que ce soir en jouant les saumons dans la rivière de mon « lecteur »… 😦
    Merci pour ce moment d’intimité de troupe. J’ignore si tu fais de la sophro, du yoga, du taï chi ou autre méthode de relaxation mais j’admire ton calme, ta…. sérénité (si le nom n’était pas déjà copyright, j’aurais bien utilisé « zénitude profonde » mais Béatrice ne serait peut-être pas d’accord ? ;-)). Moi qui te taquinais récemment, lors de ton coup de colère envers nos dirigeants politiques, je pense que tu es intense, riche, sensible, profondément humaine… bref incroyable : parole de chat au ressenti instinctif (si, en plus, comme tu pourras le découvrir dans mon dernier article, le Mont au sommet duquel je vis m’assure une connexion directe « avec l’Autre Monde », alors….). :-).
    Dernière chose : merci de féliciter de ma part l’artiste qui a réalisé l’affiche ! Quelle chance de mutualiser autant de talents 🙂 Beau spectacle; Es-tu certaine qu’il n’y aura aucune vidéo ?
    Dommage que ce soit loin de Nantes car l’un de mes amis, caméran (pour nos conférences), aurait probablement trouvé cela sympa… Belles répétitions et… carpe diem !
    Cat

    J'aime

    • Oh ! Ton message est si gentil ! Je suis rouge de confusion. Non, je ne fais pas de tai chi (un peu de yoga) : je fais ce que j’aime tellement, et c’est une si grande chance qu’y manquerait plus que ça m’énerve bordel ! :))). Pourtant il y a plein de choses qui me font péter les plombs comme tu as pu voir. J’aime beaucoup ton blog moi aussi Cat, je m’y suis abonnée. Tu as une vraie belle écriture, à recommander à tous !Tu as bien de la chance de vivre dans une si belle ville. A très bientôt
      Nath

      J'aime

    • Bonjour Patou, merci de rejoindre mon blog, ça me fait plaisir. Si tu remontes au dessus, tu trouveras l’article : « le bonheur c’est maintenant » et « prenez vos rêves pour des réalités » qui racontent les représentations, tu auras alors la suite 😉 Je vais aller à mon tour glisser un oeil sur ton blog. A bientôt
      Nath

      J'aime

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s