Avant on marchait en crabe…

 

crab-1786553__340C’est toujours intéressant de s’interroger sur « comment c’était avant ? ». Alors : comment c’était avant quand on allait au théâtre ?

Les mises en scène folles, les décors en 3D, la vidéo et tout ça, restent très récents.

Le terme de metteur en scène date de la fin du XIXème siècle, début du XXème siècle.

A cette époque, le théâtre s’interprétait de façon très statique et codifié. Les acteurs jouaient en avant scène pour pouvoir être éclairés (d’où le terme les feux de la rampe). Chaque acteur avait un emploi (premier acteur, première actrice, la jeune première, la soubrette, le père noble, le valet, etc…), le jeu était extrêmement codifié (on apprenait au Conservatoire les pauses dans un catalogue des pauses). Chaque emploi avait une pause, une attitude. Les acteurs déclamaient en avant scène, donc, face public sans aucune interaction avec les autres acteurs. (je me rends compte qu’il reste des traces de cette époque dans certains spectacles encore….)

sarah-bernardt

Sarah Bernard dans Théodora (1882)

Il était interdit de jouer autrement que de face, aussi les acteurs pour entrer et sortir se déplaçaient-ils en crabe. Pour indiquer qu’un acteur entrait sur scène, il tapait du pied dans les coulisses et ensuite venait se placer face public, déclamait son texte et sortait de la même façon. Les comédiens se plaçaient en ligne pour que chacun puisse être bien vu.

Le théâtre avait des vedettes. Ces vedettes portaient de très beaux costumes qui parfois n’avaient pas de rapport avec le personnage qu’elles jouaient,  qui les mettaient juste en valeur. L’acteur vedette, même s’il jouait le rôle d’un valet, était toujours le mieux habillé.

Le théâtre était un pur divertissement commercial (il faut voir que le théâtre était la seule source de distraction sachant que ni le cinéma, ni la télévision, encore moins internet n’existaient). On y sortait pour se montrer. Le spectacle parfois était plus dans la salle que sur la scène. D’ailleurs les acteurs faisaient souvent des clins d’œil vers le public. Le noir dans la salle n’existait pas. C’est Wagner qui a instauré le noir dans la salle, puis Antoine a repris l’idée, créant ainsi le quatrième mur, l’isolation de la scène, le mur invisible qui séparait le noir de la lumière.

Les décors étaient illusionnistes, peints sur des toiles ou en carton-pâte.  Chaque décor servait pour plusieurs pièces. Les dramaturgies étaient stéréotypées.

Et puis Antoine (à partir de 1890), issu du théâtre amateur (héhéhé!) révolutionna tout ça. Sur scène devait se jouer la vie, le comédien devait se déplacer sur toute la scène, le décor devait être réel, de vraies tables, de vraies chaises : il poussa même le naturel jusqu’à mettre de la vraie viande sur scène, des animaux vivants. Il instaura l’idée que chaque spectacle devait être novateur. Pour lui le théâtre devait se composer de :

  • Une troupe (sans hiérarchie chez les acteurs, sans vedettes)
  • Un décor vrai construit en trois dimensions avec des vrais meubles, des vrais assiettes…
  • Des costumes plausibles

Et c’est ainsi que le principe du metteur en scène démarra, alliant le matériel (décor, costumes, éclairage) et l’immatériel (le travail d’adaptation et celui du travail d’acteur, de son rôle dans l’espace).

Voilà, c’est tout pour l’instant ! C’était la petite minute d’histoire du Petit Théâtre de Nath. Tout ça est très résumé, les puristes vont crier au scandale, mais tant pis.

Je sais que certains m’ont dit qu’ils aimaient bien les histoires : comme moi 🙂

Bizavoutous

Nath

Publicités

16 réflexions sur “Avant on marchait en crabe…

  1. J’aaime beaucoup que tu nous racontes ces histoires ! Super ! Tu nous en raconteras d’autres hein ? Dis ?
    Je trouve que c’est bien de se rappeler comment cela fonctionnait avant. En plus le théâtre tout simple fonctionne souvent de manière tout autant efficace 🙂 merci pour ce bel article riche et documenté !

    Aimé par 1 personne

  2. Ben oui, j’ai adoré ces petites histoires. J’ai appris beaucoup de chose… en m’amusant. Et j’ai follement ri en visualisant tout le naturel du théâtre d’antan. Et puis, je n’ai pas résisté à comparer. Peut-être que les fresques égyptiennes sont tout simplement les story-board des pièces de théâtre de la Grèce Antique : les personnages sont tous sur la même ligne avec une posture face-profil, avec de belles toilettes et certains avec des coiffes d’une richesse… pharaonique. Peut-être aussi, est-ce la raison de la forme des pyramides, Wagner et Antoine n’ayant pas encore « créé » ce 4ème mur, il ont construit des théâtres à 3 murs.
    Au delà de ce délire, j’ai VRAIMENT apprécié ton article et la façon dont tu nous fait découvrir aussi l’Histoire du théâtre. Par ailleurs, très encourageant de savoir que se sont les amateurs qui ont fait tombé les codes académiques de l’époque et rendu le théâtre plus vivant et naturel. Merci Wagner, merci Antoine et merci Nath.
    PS : je n’ai rien commenté sur le catalogue des pauses, va savoir pourquoi ? De la pudeur, sans doute…

    Aimé par 1 personne

  3. Bonsoir Nath,
    Si je dois crier quelque chose, ce sera « bravo », suivi de « merci » ! 😉
    J’apprécie particulièrement tes explications qui sont un continuum des précédents. Tu y démontres ainsi toutes tes qualités de pédagogue prenant le temps d’expliquer, de faire des focus, de revenir sur certaines généralités, sur lesquelles le premier quidam glisserait sans s’attarder (« pas assez buzzy » pour certains plus occupés à consommer de l’actualité « so in » ;-)), ou d’approfondir certains détails.
    Bonne soirée et bons cours demain (tous les soirs au fait, quel est le timing général ?).
    Cat

    Aimé par 1 personne

  4. Bonsoir Nath,
    L’origine du théâtre correspondrait-il avec l’Egypte ancienne ?
    Je trouve que le théâtre actuel, en 3D, est plus naturel. Pour l’autre, celui en 2D, enfin sur 1 ligne, devait être difficile à comprendre pour des néophytes…
    Bisous et bonne soirée
    Sylvie
    PS : j’adore ton crabe !

    J'aime

    • Merci Sylvie 🙂 Le théâtre je pense à démarrer dès l’arrivée des premiers hommes, avec des danses un peu ritualisées qui racontaient déjà des histoires. Sinon, le théâtre classique occidental aurait démarré à partir des cérémonies religieuses autours du dieu grec Dyonisos… Je te dis ça mais en même temps je n’y étais pas pour te l’assurer 😉

      J'aime

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s