Bizavous !

Eplay-stone-1744790__340n 2013, j’ai écrit une pièce pour ma compagnie : « Coups de Théâtre » , dont l’intrigue se situait lors d’ un stage de théâtre avec des élèves et un professeur -metteur en scène.

J’avais envie de raconter ce qui se passe dans ces groupes très fermés, dans cette famille improbable et fusionnelle qui se créé au théâtre. C’est un maelstrom d’émotion ces stages : on s’aime, on se déchire, on se déteste, on rit, on mange, on boit et à l’occasion on joue… J’y introduisais des personnages rencontrés pendant mes ateliers, j’en mélangeais certains, je profitais de répliques d’autres. Le théâtre dans le théâtre : une mise en abîme comme on dit…

Je vous en livre un extrait (qui se situe au trois quart de la pièce) :

Victor est un jeune homme de 16 ans en difficulté scolaire et Pat son professeur de théâtre-metteur en scène
Victor
Pat, pour ma scène avec Elvis, je commence des coulisses ou je rentre avant ?
 Pat
Quelle scène avec Elvis ?
Victor
Celle où je me fais insulter.
 Pat
Tu ne te fais pas insulter, Victor. A quel moment tu te fais insulter ?
 Victor
Pas insulter, mais la scène où je passe pour une victime, quoi.
 Pat
…Pourquoi tu me dis ça ?… Elle te gène cette scène ? Elle est très belle pourtant. Elle dénonce beaucoup de choses. C’est le sujet … C’est le moment où il te gifle ?
 Victor
Pat
Ça te fait mal ? On peut la retravailler pour que Elvis fasse attention.
 Victor
Elle fait pas mal…mal. Elle fait mal …(il cherche ses mots)… C’est gênant, tu comprends ? Ça fait un peu victime…
 Pat
Oui. C’est très émouvant. C’est un beau moment. Et franchement, tu le joues vraiment bien. Tu es très naturel.
 Victor
C’est ça le problème.
 Un temps où ils se regardent.
 Pat
Je comprends…oui, je comprends…mais tu aurais du m’en parler, Victor. Moi je ne veux pas te mettre en difficulté sur scène. On est là pour se faire plaisir…Tu aurais du m’en parler…
 Victor
Non, mais c’est bon, t’inquiète. C’est du théâtre. Je sais faire la différence.
Pat
Tu as du monde qui vient le 15 juin ?
 Victor
Je sais pas. Peut-être.
 Pat
T’en as parlé à tes copains ?
Victor
Y a mes parents qui devraient venir, t’inquiète.
 Pat
Je m’inquiète si ça te gène de jouer ton personnage et je m’inquiète parce que tu ne m’en as jamais parlé…Il ne te plait pas ce rôle ?
 Victor
Si ! Si !!! J’adore. Franchement Pat, j’adore… J’adore… silence. Il baisse les yeux. N’importe quoi que je joue, j’adore… Même si j’ai trois mots, c’est pas grave. Même si Elvis me gifle… Ici, ça compte pas… C’est…doux. Tu vois ici, c’est le seul endroit où j’ai pas l’impression d’être complètement nul. Ici, quand tu me regardes et que tu me dis que ce que je fais c’est bien… même des fois…ça me donne un peu envie de …pleurer… Attends, attends ! Pas pleurer pleurer, mais…ça me plait parce que j’ai pas l’habitude, tu comprends ? Quand je viens ici, j’ai l’impression d’être important… C’est pas pour me la péter ou quoi, pas pour dire que je suis le roi du monde… Je te jure, Pat… quand je viens ici, je vois pas le temps passer. J’ai l’impression d’être comme tout le monde…même mieux des fois…Tu comprends ?
– (Extrait de la pièce © »Bizavous » de Nathalie Sauvagnac (représentée pour la première fois en 2013))

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà, voilà !  Je jouais d’ailleurs le rôle de Pat et mon jeune partenaire (Aurélien Feng) a depuis intégré le Conservatoire National de Théâtre à Paris. Je l’embrasse bien tendrement d’ailleurs…

Bizavous, donc,

Nat

Publicités

16 réflexions sur “Bizavous !

  1. Bonsoir Nath,
    Ces moments d’immersion dans ton univers théâtral sont toujours un grand bonheur.
    Merci et…bises à toi ! 🙂
    Cat
    PS : Je remarque que ton en-tête d’article est souvent drôle et originale. Connais-tu une banque de photos ? Sont-elles gratuites ou payantes ? J’espère qu’Aline pourra également nous en proposer plusieurs prochainement. 🙂

    J'aime

  2. Salut Nathalie,
    Petit moment de bonheur le dimanche matin de te lire. C’est bel un extrait, et j’en reste presque sur ma faim 🙂
    Sacrée mise en abime…
    Bon dimanche, bises
    Aline
    PS : pas de souci sur ton pb de protection de textes
    C’est le cas par défaut sauf à afficher le contraire. Fais-moi signe

    J'aime

  3. Bonjour Nath,
    J’avais lu ton article dans le RER mais apparemment, ni mon like ni mon commentaire ont gagné sur la non connexion des transports…
    Ton texte est très émouvant, on pense toujours que ce genre de chose n’arrive que chez ceux que l’on ne connaît pas… J’espère pour lui qu’il va mieux maintenant dans sa tête, et peut-être grâce à toi ! Mais je suis sûre que le passage par tes ateliers ne peuvent que donner du bien être et aider à surmonter les difficultés de la vie. Ecoute et compréhension…
    Bisous et bonne journée
    Sylvie

    Aimé par 1 personne

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s