Le départ

Chaque année, chaque fin d’année je dis au revoir à des élèves qui m’ont accompagnée pendant plusieurs saisons dans mon atelier des ados.

Chaque année, c’est un moment que je déteste.

Un moment berk !!

On le sait déjà depuis avant les représentations qu’on va être triste. On est triste avant déjà. Mais on se dit que c’est dans longtemps, qu’on a encore quelques jours, quelques heures, que des choses aussi tristes ne peuvent pas vraiment arriver. Qu’on verra sur le moment.

Le moment arrive. On rit avec des yeux un peu mouillés, on se dit au revoir en parlant d’autre chose, on se prend la main, on se dit qu’on se reverra, on se dit que c’était bien. On part vite vite. Ces jours-là, je ne suis plus l’adulte, le professeur. Je ne sais plus grand chose. Juste que la tristesse prend une place folle quand elle ne peut être empêchée.

Cette année, j’ai dit au revoir encore avec beaucoup d’émotion à plusieurs d’entre eux. Je me dis chaque fois que ce ne sera plus tout à fait pareil sans eux. Qu’ils m’ont portée, qu’ils m’ont fait confiance. Je me sentirai fragile à la rentrée prochaine sans leur regard bienveillant, leur confiance. Je pense que le début d’année prochaine sera mélancolique. Que leur place dans le cercle du début de cours sera bien vide. Que j’entendrai encore leur réplique, leur sourire, leur emportement, leur rire.

Cette année, un petit elfe rouge s’en va.

Elle part dans un pays après l’océan. Elle va y être heureuse, approfondir sa recherche artistique, elle sera avec sa famille. C’est bien.

Cette petite Teens est entrée dans mon cours, elle avait 12 ans. Elle en a 18. Je donnais alors un cours dans une ville voisine. Ce cours s’est arrêté un peu brutalement par la bêtise des adultes quand ils veulent prendre le pouvoir.

Ce petit elfe farouche, cette ado sauvage et tendre m’a suivie dans mon cours d’ici. Elle a du faire avec les trajets, attendant parfois devant l’école sous la pluie parce qu’elle était trop loin pour rentrer chez elle après ses cours,  elle a du faire avec les autres qui restaient dans le nouveau cours de sa ville.

Elle a été une flamme, une émotion chaque jeudi renouvelée, une artiste incroyable, confiante et fière, fragile et forte, rieuse et torturée.

Elle a gardé la tête haute quand l’éducation nationale lui disait qu’elle n’arriverait jamais à rien, que son avenir était sans avenir, que ses rêves étaient inaccessibles. Elle a gardé la tête haute, elle a tracé sa route. Elle est devenue une artiste, une vraie artiste, elle dessine, elle filme sa vie, créé un monde magique et merveilleux.

Sur scène elle a ce petit « jenesaisquoi » inexplicable qu’ont les grands acteurs : ce lâcher prise, cette absence d’ auto-centrage qu’ont beaucoup de comédiens. Elle a donné à la scène une telle générosité qu’elle m’a souvent fait monter les larmes aux yeux. J’avais l’impression, alors, d’être bien petite comparée à sa compréhension totale de ce qu’est être une comédienne.

Nous avions démarré un beau projet, en dehors des cours, un spectacle autour de l’enfance, elle y tenait le rôle principal. Elle avait dit oui tout de suite, elle avait compris son personnage dès le premier jour… Elle me faisait confiance, et moi aussi je lui faisais confiance…Le projet a été annulé brutalement parce que… parce que les décisions politiques sont cruelles…

Je suis très fière de connaitre ce petit elfe rouge.  Une chance. Ce petit elfe, cet ange rouge est une personne rare, un être humain qui sait dire je t’aime, qui sait dire je suis heureuse, qui sait dire quelle chance j’ai d’être ici, qui sait dire je suis perdue, qui sait dire j’ai peur…

Charlotte, Charlie, Azup, Sylvie…Le vent te portera… si tu écoutes bien, il te murmurera que je suis là… toujours… pour toi.

Bizatoi

Nath

Publicités

4 réflexions sur “Le départ

  1. Bonsoir Nath,
    Une giclée d’émotions, tellement forte… mon coeur a fait boum, comme Monsieur Treinet !
    Merci infiniment et bravo pour la caresse si douce sur la joue de ton d’avoir décrit elfe : magique, sincèrement… ses ailes ont dû vibrer.
    Comme pour Peter et Wendy, peut-être son vol gracieux la ramènera-t-elle un jour près de toi et de son ancien groupe ?
    La vie est parfois tellement magique ! 🙂
    Cat

    Aimé par 1 personne

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s