Trouver un texte pour les ateliers

Dans les ateliers, il y a les premiers jours et puis il y a la suite des premiers jours.

Dans les premiers cours, on apprend à se connaître, on fait des exercices de découvertes, de reconnaissance, on fait sonner les mots, on découvre la salle, on mémorise des petites phrases…

Et puis vient ensuite la découverte du texte qui sera le ciment des cours à venir et forcément la charpente du spectacle qui est programmé pour juin prochain. Les dates sont retenues depuis longtemps, dates qui sont notées sur le règlement, sur lequel est stipulé bien clairement qu‘il faut absolument se libérer pour ces dates-là sous peine de ne pouvoir intégrer le cours.

Tout le monde signe, tout le monde coche dans son agenda les trois dates… Voilà voilà…

Seulement, maintenant il faut trouver les textes.

Les deux textes pour les deux ateliers.

Et pour tous les profs, je dis bien TOUS, même ceux qui font croire que « non non ce n’est absolument pas un problème pour moi », c’est le gros moment de panique. Disons que je dis que pour tous les profs c’est le cas, parce que ça me rassure de le croire. Je suis bien sûre que certains d’entre eux ont des réserves, ont fait des rangements dans des boites avec les textes par thème, par nombre d’acteurs, par âge… Et qu’il leur suffit de fouiller dans leur boite pour sortir le texte qui ira parfaitement pour la configuration de l’atelier…

Alors moi… pas du tout !

Moi, je n’ai absolument pas l’esprit rangé.

Alors quand les premiers cours ont eu lieu et que j’ai bien dit à plusieurs reprises que « oui, oui, bien sûr j’ai une idée », que « j’ai commencé à imaginer », que « il me reste juste à trouver la distribution. »… et bien… à l’heure où je perds du temps à écrire sur ce blog au lieu de trouver ces fameux textes, et bien je n’ai rien dans mes boites… Une poussière de textes, une effluve d’idée… Des morceaux découpés, une pièce monologue à dispatcher…

Il me faut deux textes pour 10 à 12 élèves, deux textes avec plein de filles et une pincée de garçons, de l’émotion et un peu de rire, un message sans en faire trop non plus. Le graal !!

Bon, en même temps, chaque année c’est la même chose.

C’est le moment du grand blanc. Le néant abyssal qui va se structurer.

Il va venir ce texte, il va se construire. Nous démarrerons avec quelques phrases d’un texte à tester (ouhhh « texte à tester » pourrait être un exercice pour l’articulation : essayez de le répéter trois ou quatre fois d’affilée pour voir !). Je vais découper des mots, les torturer, le malaxer, le distribuer et les dés seront jetés.

J’ai, entassés sur mon bureau, dix livres ouverts, cornés, postités, entamés qui n’attendent que d’être mélangés pour être prêts à jouer. Les spectacles se construisent. Comme Frankenstein je fabrique mon monstre, fait de brics et de brocs… Patchwork d’auteurs, mélange des saveurs.

En juin, il y a six jours à cocher ! Deux fois trois jours à retenir, à ne pas utiliser. En juin il y aura les spectacle des ateliers.

Il suffit juste de démarrer …

Bizavous

Nath

Publicités

2 réflexions sur “Trouver un texte pour les ateliers

  1. L’école, le travail ou le théatre , la rentrée est toujours une redécouvertes. De nouveaux amis, de nouvelles têtes. Il faut être inspiré pour satisfaire tout ce petit monde… j’aime bien ton parallèle avec Frankeinstein, des morçeaux de texte par ci, des morçeaux de texte par là pour reconstituer un chef d’oeuvre😊 Alors bon courage et bonne inspiration pour ton petit théatre 😉

    Aimé par 1 personne

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s