L’art des dédicaces

Quand on est écrivaine, publiée on doit faire des signatures. On ouvre à la deuxième page du livre et on jette quelques mots gentils avec notre signature au futur lecteur.

C’est très compliqué malgré ce qu’on pense.

J’ai commencé en signant 200 exemplaires chez Denoël. Ces 200 exemplaires étaient destinés aux journalistes, blogueurs, libraires, etc… Là, j’avais préparé mon coup et après avoir écrit Cher …. (nom de la personne), j’ai noté :

« Je vous confie Pulchérie, bien cordialement » Ma signature et la date et hop hop hop 200 fois.

Bon, bien sûr vous allez me dire que je ne me suis pas trop foulé. Mais si vous saviez les heures passées pour trouver cette simple phrase ! Pas trop court, pas trop long (parce que 200 fois, ça fait mal au poignet à la fin), et en même temps un petit clin d’oeil de complicité, de lien avec le roman, etc… Bon, alors j’ai trouvé ça.

J’ai fait ma première « vraie »signature le 7 avril dernier à la Fnac de Velizy2. Ils avaient fait pour moi une affiche immense avec la majorette qui est sur la couverture et mon nom annoncée en signature. Juste un peu la frime ! J’ai pu repartir avec d’ailleurs. Lors de cette signature, je m’attendais à ne rien signer, mais ce ne fut pas le cas. J’ai dédicacé dix exemplaires. Et, contrairement aux premières 200 signatures, il a fallu que je personnalise. Et le stress, le trac a fait que je ne savais plus écrire, que mon poignet se figeait sur un mot. Bon, je m’en suis sortie mais j’ai réussi à faire quand même des rayures, des patés… Bon…

Ce week-end je pars au Salon du Livre de Limoges,

invitée comme une star (hôtel, frais déplacements, diner auteurs, repas, place de parking, pass VIP, place dédiée au stand Cultura…), le gros délire. Et bien je recommence à stresser sur ce que je vais écrire sur cette deuxième page de mon livre. Déjà, il faudrait que quelqu’un s’arrête devant ma table. Il parait que nous sommes 300 auteurs. Dans ces 300 auteurs, il y a des cadors : Jean Teulé, Nicolas Rey, Denys de La Ferrière, Xavier Durringer, etc…

Je vais essayer de prendre des photos et de vous montrer ce que peut-être un salon du Livre vécu de l’intérieur. Ouhhh ! Dites-moi m…. !

Bizavoutous

Nath

Publicités

4 réflexions sur “L’art des dédicaces

    • Merci Patou, je te réponds bien tard. Pas vu le temps passé. Je suis dubitative maintenant sur les salons du livre. Pas convaincue. Mon poignet est resté relativement au calme, aucune foulure à l’horizon. Un bisou pour toi et merci de ton gentil message

      J'aime

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s