Archives

Le cinéma dans le théâtre

3d

On a de la chance de vivre notre époque parce que le cinéma et le théâtre peuvent se rejoindre. Je trouve que ces deux arts se confondent parfaitement.

La vidéo plutôt que le cinéma disons. Déjà la vidéo permet de garder par devers soi (très jolie expression, non ?) les souvenirs de représentation. Même si j’en entends déjà qui ronchonnent en disant que le théâtre filmé n’a rien à voir avec le théâtre vivant. C’est vrai sans doute, mais en même temps ça permet que le théâtre vivant ne meurt pas à la fin des applaudissements, et aussi permet qu’on ait de beaux souvenirs. Et puis ça autorise les comédiens à se mettre à la place du spectateur et de voir leur spectacle. Nous en profitons d’ailleurs pour faire des soirées où on se retrouve tous pour se regarder jouer!

Lire la suite

Publicités

C’est pas mal d’être vivant !

girl-157776__180

 

Ces derniers temps il se passe des choses fort intéressantes dans notre beau pays. Il se passe des rencontres, des rassemblements, des envies de partage, de discussion, de plans sur la comète…

Je pense que les gens en ont assez de cette surconsommation, de cette infantilisation à outrance, de ce gavage qui nous rend spectateur de la vie sans plus en avoir les clés pour agir. Les médias et les politiques nous tiennent la tête à deux mains pour nous montrer où regarder. Lire la suite

Le public de demain

nmkp0512J’ai l’occasion, à mon grand malheur, de devoir assister souvent à des réunions.

Je ne parle pas des réunions de créatifs, de créateurs, de personnes qui ont une pensée sur l’avenir, de projeteurs… Non… J’adorerais, mais en ce moment je suis plutôt dans la spirale de réunions  pour expliquer pourquoi j’existe, pourquoi j’ai besoin de salles, pourquoi je pleure quand on me baisse ma subvention, comment je dépense les trois francs six sous que la municipalité m’ocroit, pourquoi pour répéter un spectacle j’ai besoin de salles, et tout plein de choses passionnantes et chronophages. Lire la suite

Comment avoir du talent dans la Grèce antique

Au théâtre il y a toujours eu les premiers rôles et les rôles secondaires.

 

J’ai appris en lisant un livre de Dario Fo :  » Le gai savoir de l’acteur » édité chez L’Arche, que dans sport-1014067__180la Grèce Antique, même si la pièce comptait beaucoup de rôles, seuls trois comédiens jouaient sur la scène. Seulement, chacun n’avait pas un rôle déterminé qu’il jouait pendant toute la pièce.

Non, le protagoniste (l’acteur principal) jouait toujours dans chaque scène (coupée par le travail du chœur qui permettait aux acteurs de se changer et de mettre les masques et costumes adéquats), le rôle principal. Lire la suite

Où sont les acteurs ?

legosJe m’interrogeais l’autre jour sur ce que devient le théâtre. Et oui, il me vient des interrogations parfois qui me font tourner les idées en l’air.

Au début du XXème siècle des metteurs en scène de théâtre (Antoine, Copeau, Jouvet…) s’attristaient de voir que le théâtre joué n’était que du théâtre bourgeois, du théâtre qui devait rapporter, du théâtre de consommation rapide. A cette époque, il y avait pourtant un paramètre différent de celui actuel, c’est que le théâtre était la seule distraction existante (pas de télévision, internet, pas de radio). Lire la suite

Les soirées lecture

cactus-1059633__180

Il y a au théâtre, lorsqu’on démarre un travail, un moment très particulier, très important : c’est la soirée (parce qu’en général j’aime bien l’organiser en soirée) où je présente le texte aux comédiens.

Chacun le découvre et on le lit tous ensemble.

Que ce soit dans mes ateliers ou dans le cadre de ma compagnie, j’ai toujours autant le trac. Comme pour une première. La plupart du temps, je travaille soit sur un texte que j’ai écrit, soit sur une adaptation ou un puzzle de textes que j’aime.

Ce soir là – mais ça peut aussi se faire en journée, ça ne dérange pas- il faut prévoir un texte pour chacun. Il faut que ce chacun soit bien assis. Qu’il ait un bon éclairage pour pouvoir bien lire.

Et alors, quand les ingrédients sont rassemblés (parfois on ouvre une petite bouteille pour la convivialité quand on se connait déjà), alors la lecture commence. Je reste en apnée quasiment pendant tout ce temps. Sauf si je joue et qu’il faut que je lise mon rôle bien sûr.

Cette première lecture est comme une première de public. J’entends là où ça fonctionne (j’entends des rires, ou des remarques, ou des ohhh !!! ou des ah ouais ? ou des ah!!! d’accord !). Ça, ça veut dire que le texte les a accrochés. Si je n’entends rien, je m’inquiète, je m’interroge, je me remets en question.

Et puis il y a la dernière phrase lue. Et puis le silence. Les comédiens remettent leurs feuilles en place, se servent un verre pour leurs lèvres sèches, je respire comme un poisson qu’on aurait sorti de l’eau…

C’est très périlleux une première lecture. Et en même temps, un moment de démarrage, une photo de naissance qui reste dans ma tête et qui me revient quand nous saluons à la fin de la première et que le public applaudit. Les soirs de lecture sont des moments de vie admirables, des suspensions, des démarrages d’aventures.

Je viens de vivre une soirée lecture il y a deux jours, il y avait les textes, les sièges confortables, la bouteille, il y a eu les rires, les ahh ! et…. et bien voilà, nous démarrons une nouvelle aventure. Les comédiens ont dit d’accord.

J’adore les soirées lecture !

bear-422369__180

La vie des saltimbanques n’a pas beaucoup changé

egg-583163__180Il me vient souvent des découragements concernant la bataille perpétuelle pour être reconnue un tantinet par les autorités.

Depuis près de 40 ans je fais du théâtre (j’ai débuté très jeune). Et maintenant il faut passer plus de temps à faire des dossiers, à prendre des rendez-vous auprès des politiques, à connaître leur langage particulier, voire leur promettre de voter pour eux plutôt que de créer. J’ai mille idées à la seconde pour monter des spectacles, des flashs de mise en scène, des velléités de passer des jours et des nuits pour travailler une scène pour tenter d’atteindre la vérité. D’approcher de la perfection… Mais… Il y a les politiques… Ceux-là mêmes qui nous abreuvent sur les réseaux sociaux, dans les meetings,  à la télévision de leur soutien à la culture. Ils vont défiler dans les rues quand elle est attaquée. Ils écrivent des livres pour montrer comme ils sont instruits. A l’école, les enfants buchent sur la vie malheureuse de tous ces poètes, artistes, comédiens, metteurs en scène incompris à leur époque. Partout on entend que la culture est la fierté d’un pays, qu’elle permet d’élever chacun, qu’elle peut être une bouée lors des grandes noyades. Mais…. Quand à la porte de chez eux, des artistes créateurs depuis tant de temps, créent et innovent, et tricotent l’histoire de la ville, des souvenirs pour ceux qui sont montés sur scène, pour ceux qui dans la salle ont frissonné ou été émus, pour ceux qui, timides, ont franchi la lumière comme on saute dans le vide en entrant sur scène et qui en ont été grandis, et bien … ces politiques s’agacent, lèvent les yeux aux ciel, retirent des salles pour répéter, secouent les clés des salles,  le bras levé haut, pour qu’on ne puisse les atteindre.

La vie des saltimbanques n’a pas changé. Même avec les grands discours, même avec les promesses. Le théâtre n’est reconnu que lorsqu’il rapporte, que lorsqu’il entraine des vedettes, que lorsqu’il connait le langage politique. Le théâtre devient de plus en plus l’affaire de programmateurs qui achètent des spectacles comme on remplit son panier au marché. Sans rien y connaître, avec comme seule volonté : ne pas perdre d’argent. Les politiques gardent tellement les clés, ils se sentent glorieux, invincibles de détenir les sésames des salles de répétition et je reprendrais cette phrase de Ariane Mnouchkine :

C’est plus facile de fermer la porte à clé et de ne surtout pas donner la clé. On ne donne plus la clé à notre époque. Si quelqu’un remettait la clé, cela voudrait dire que quelqu’un aurait fait un effort. Mais cet effort n’est pas écrit dans les statuts. Alors on dit non, mais je pense que vous devez vous battre « pour qu’il y ait la clé ». Si je n’avais pas eu la clé, le Théâtre du Soleil n’existerait pas. Je m’en rends compte parce que maintenant les gens ne donnent plus la clé.

Nous ne pouvons plus répéter dans notre ville. Que dans des préaux ou des sous-sols qui servent d’entrepôt pour des chaises ou des tables. Alors qu’avant nous inventions des histoires dans la salle de spectacle, y avions accès sans limite, y travaillions des week-ends et des nuits entières. Mais nous continuons. Les chaises et les tables entassées deviennent des palais, des cafés, des trains ou des bancs. Sous les néons naissent des personnages, des histoires, la magie du théâtre s’insinue, se love, s’installe. Comme un lézard à qui on coupe la queue, il se régénère. Comme le phénix il renait de ses cendres. Mais quelle douleur que de devoir quémander sa survie à des gens qui passent, à des personnes élues qui se gonflent de leur mandat éphémère, des personnes souvent sans autre passion que le pouvoir…

Tout ça me donne envie de pleurer souvent…flowers-69404__180

Je suis taguée pour le Liebster award !

liebster award

Merci à Miss Zap de m’avoir taguée pour le Liebster Award !

Le principe est ;  lorsqu’on a été tagué, de faire connaitre 11 blogs et aussi de répondre à onze questions. Puis d’en poser de nouvelles auxquelles ces 11 blogs doivent répondre …. Etc… On se fait de la pub et on se fait connaître.

Je commencerai par répondre aux 11 questions de Miss Zap

  • Qu’est-ce qui te fait le plus rire ?

Les phrases inattendues, les réponses inattendues. J’adore l’inattendu !

  • Quelle est la chanson qui te donne le plus la patate ?

Une petite chanson honteuse (en dehors des chansons évidentes comme « happy » de Pharelle Williams) : Tu m’oublieras de Larusso

  • Quel est ton rêve le plus fou ?

Avoir mon théâtre. Un lieu d’accueil, où les portes seraient toujours ouvertes. Un lieu plein de peintures, d’artistes en travail, de musique, de répétition, de danse…

  • As-tu une phobie ?

La bêtise et l’abus d’autorité. Ces deux choses me laissent sidérée.

  • Quel super pouvoir aimerais-tu avoir ?

Le pouvoir de répondre du tac au tac une réplique parfaite quand on m’attaque. Souvent la réplique n’arrive que deux jours après. Je suis très admirative des gens qui savent toujours quoi répondre au bon moment. Et encore plus de ceux qui le font avec beaucoup d’humour et qui désamorcent ainsi les conflits.

  • Quel est le livre ou film que tu as détesté ?

Il y en a beaucoup. Je n’aime pas les films idiots, qui coutent de l’argent pour dire des blagues de vestiaires : j’ai détesté « les profs » par exemple (alors que j’aime la BD). Je déteste aussi les films qui nous prouvent qu’ils sont intelligents mais qui ne me racontent pas d’histoire. J’ai détesté le film « Gravity ». Le scénario est si creux ! Et je n’aime pas les acteurs. Je vais me faire trucider parce que tout le monde a aimé ce film.

  • Quel est ton dernier achat coup de tête ?

Trois pièces de théâtre d’un auteur dont j’ai lu une pièce et que j’ai adoré.

  • Quelle est ta recette de cuisine / pâtisserie fétiche ?

Ouuhhhh ! Je suis nullissime en cuisine, par contre j’aime beaucoup manger des gaufres. J’arrive à les faire, ce n’est pas difficile. Mais les gaufres… ce sont toute mon enfance, un goût si doux !

  • Sur quel sujet de MOOC aimerais-tu t’inscrire immédiatement s’il existait ?

Comment ne pas trop se prendre la tête, et rire de tout ! Et on aurait une attestation à la fin 🙂

  • Quel aspect du numérique aimerais-tu approfondir ?

La photo, le montage vidéos

  • Tu le vois comment ton blog dans 1 an ?

Je n’arrive pas à bien le voir, il est trop loin. Mais il semble être toujours vaillant, avec des milliers de vues, des échanges avec d’autres passionnés 🙂

Et maintenant mes nominés sont (et pourtant je sais qu’ils ont déjà été cités, mais tant pis)

http://coupsdetheatre.blogspot.fr

http://teensactorsorsay.blogspot.fr

https://jouvet.wordpress.com/

https://italiepassion.wordpress.com/

https://livresdunjourblog.wordpress.com/

https://twitteretnous.wordpress.com/

https://toutseraitpossible.wordpress.com/

https://pascaletellier.wordpress.com/

latentationdecrire.wordpress.comx

http://smartclarinet.wordpress.com/

 

Et voilà mes onze questions

1- Tu rencontres un enfant de 10 ans. C’est toi. Que te dirais-tu ?

2-Tu rencontres une personne. C’est toi dans 20 ans. Qu’aimerais-tu qu’elle te dise ?

3- Quelle est ta plus grande qualité ?

4- Un petit moment de honte ?

5- Un petit kif de ta journée ?

6- Quelle est la dernière chose que tu fais avant d’éteindre la lumière le soir ?

7- La première chose que tu fais quand tu te lèves ?

8-Quel est le plus beau baiser de cinéma que tu aies vu ?

9- Quelle est la plus belle musique de film que tu aies entendue ?

10-Si tu pouvais te changer en animal, lequel ce serait ?

11- Quel prénom aurais-tu aimé avoir à la place du tien ?

 

Voilà, voilà ! A vos plumes, à vos claviers !!