Conseil numéro 2 : La petite histoire

Pour jouer un personnage, il ne suffit pas de restituer un texte et de se déplacer à droite et à gauche. L’essentiel est de connaître « sa petite histoire ». Quel est son prénom, que faisait-il avant d’entrer sur scène, que fera-t-il en en sortant ? Quelles chaussures porte-t-il (on n’est pas le même en talon, en bottes ou pieds-nus), quel est le sentiment qui l’habite lorsqu’il joue sa scène ? Quelle  relation a-t-il avec les autres personnages sur scène ? Peut-être a-t-il mal aux dents, peut-être a-t-il faim, peut-être aime-t-il mais le cache-t-il…. Tant de possibilités qui donnent de la charpente au personnage, qui lui donnent un passé, une humanité sans lesquels personne dans la vraie vie ne serait ce qu’il est. Quand on joue un personnage, on a charge d’âme, notre personnage doit être unique

daîc pleure

 

 

Publicités
11 Commentaires

11 réflexions sur “Conseil numéro 2 : La petite histoire

Un petit commentaire est toujours bienvenu

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s